la tribune d'en face

la tribune d'en face

Toulon 41 - Section Paloise 14

 « Vous êtes venus pour brouter ou pour jouer au rugby ? »

 

Désolé, mais c’est encore mon côté « vieil instit’» qui ressurgit parfois. Nostalgique ? Non ! Radoteur, peut-être. Mais quelle idée avais-je eu, dans mes chroniques de la saison dernière, d’aller vous ressortir quelques morales de Jean de La Fontaine en guise d’illustration des matches (comme dit Imanole sur Canal) de la Section. Toujours cette difficulté à vous soumettre la maxime qui colle à la prestation verte et blanche. La galère à chercher sur la Toile, Wikipédia tous azimuths, pour un résultat tiré parfois par les cheveux, de surcroit.

Non, je ne m’y recolle pas cette année : on fera moins dans le culturel, désolé. Quoique ! Méprisant que je suis ! En quoi, au fond, les quelques phrases d’après-match sorties de la bouche encore tuméfiée de quelques gloires du rugby ne mériteraient-elles pas une place de choix dans l’Encyclopédie de l’Académie du rugby, et conséquemment, dans mes chroniques.

En plus qu’aujourd’hui, j’en ai deux, servies sur un plateau, qui vont comme un gant à la prestation quelque peu calamiteuse de nos « chouchous », qui ne furent  guère chéris, d’ailleurs, pendant les 20 premières minutes du Mayol Show.

Une prestation qui aurait fait dire à Amédée Domenech : « Vous êtes venus pour brouter ou pour jouer au rugby ? »

La deuxième réflexion qui me revient à l’esprit, elle est bien plus fraîche, puisque je l’ai entendue ce Samedi sur Canale (comme dit Imanole sur Canal) à Oyonnaxe (comme dit Imanole sur Canal). J’ai entendu ces Mola de la bouche d’Hugo. (Avouez que quand on s’appelle Hugo, ces mots-là ont tout de même quelque valeur littéraire… indéniablement !).

« Plutôt que la passe de trop, il vaut mieux la passe de plus, ou la passe de moins » qu’il disait, le Hugo, du bord de sa touche. Sûrement que certains Palois ne l’avaient pas entendu, n’est-ce pas Slade, n’est-ce pas Nicot, ou d’autres, qui à tenter l’impossible, firent des cadeaux majestueux à la cavalerie toulonnaise qui n’en demandaient pas autant, laaargement confortables au score qu’ils étaient.

Oui, nos Palois passèrent bien 20 mn à brouter plutôt qu’à jouer au rugby. L’herbe de Mayol est-elle si tendre que ça, brassée qu’elle est en tous sens depuis des décennies… bien plantée de marrons,  de châtaignes et de patates, en plus.

Si le président Pontneau craignait l’excès de confiance pour la reprise, et bien c’est raté. Faudrait même s’en retrouver quelques doses avant d’aller en découdre à Ernest Wallon ... Sinon !

Retrouver de la confiance, mais de l’agressivité aussi… et bien s’allonger les bras pour choper les chevilles qui passent par là.

Alors, comme il faut bien ne pas se lamenter déjà, s’enfoncer dans la critique, en se disant que la saison sera longue, faite de revers identiques, d’autres prestations « border line », mais aussi d’enthousiasmes prometteurs, de victoires inattendues, pourquoi ne pas  se réjouir de la prestation de Quentin Lespiaucq déjà très en jambes et explosif, celle aussi de Thibault Daubagna, pour son rush éclair certes mais, aussi, pour l’allant qu’il donna au jeu dès qu’il entra.

Car, à bien y regarder, oubliant la première mi-temps, je dirai , chauvin que je suis, peut-être, que la seconde fut d’un bon niveau : on posa des problèmes aux Varois, on retrouva de la cohésion avec, aussi, la rentrée des « 2 gros » ( Tiens, tiens, ça recommence les histoires de pilards !). J’ai même été surpris de voir Hammadache cavaler ainsi malgré la chaleur.

Et puis, pourquoi ne pas parler de Nicot : le gaillard, certes, s’offrit une belle « cagade » d’entrée, mais il se montra fort opportuniste pour aller pointer son essai. De belles promesses pour ce « petit » nouveau.

 

1-Toulon Pau (2).JPG

1-Toulon Pau (1).JPG

 

De quoi faire plaisir aux « anti-importés » : on ne peut pas dire que ce sont nos Blacks qui éclaboussèrent le match de leur talent… Mais je ne suis pas inquiet, ils sauront, très vite, remettre les pendules à l’heure.

Non, pas question de jeter le bebé avec l’eau du « water break ». Ce n’est pas aujourd’hui que l’on va céder à la déprime, bigre, fichtre, foutre ! On en a vu d’autres. 41 points, c’est de la rigolade. Vous voulez que je ressorte les statistiques ?... Et on n’en est pas mort !

Alors, quid du prochain match ; verra-t-on les Palois réagir ; ils avaient si bien réussi l’an dernier à Toulouse qu’on peut se reprendre à espérer. Gagner ? Je n’en demande pas tant ; juste montrer une belle image et nous rassurer avant la reprise au Hameau.

Oh, et puis , gagner aussi, après tout !!

Oui, j’en suis persuadé, on aura encore de belles occasions de se régaler. Quand les Metz, Tutaïa, Stanley et Votu entre autres, auront remis le couvert, vous ne croyez pas que ça va le faire, hein ?

    



28/08/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres