la tribune d'en face

la tribune d'en face

Agen 14 – Section Paloise 20

« Dans une équipe de rugby, il n'y a pas de passagers, il n'y a qu'un équipage. » (P. Villepreux)

 

C’est vrai qu’il y a des jours, comme ça, qui vous émeuvent plus que d’autres… Alors quand une journée est à marquer d’une pierre blanche dans les registres de l’effort, du courage, de la solidarité et de l’amitié, comment ne pas avoir envie de se la caler longtemps dans un coin du cerveau, certes, mais aussi de la raconter encore et encore, et en souhaiter de mêmes à nos amis.

Celle que j’ai vécue ce Samedi 23 Septembre avec mes 8 copains et copines cyclos de l’ASC Jurançon est de celles-là. Trois faits marquants vécus dans le Vaucluse au pied et sur le Mont Ventoux, symbole mythique de l’effort sportif.

La matinée commença par cette ascension par le côté le plus difficile, défi réussi pour chacun d’entre-nous. Le « Coup » avait été préparé discrètement, j’avais amené dans ma poche un drapeau de la Section Paloise qui fut déployé au sommet, à 1912 m ( ou 1911, ou 1909, il y a débat là-bas) par les 5 fidèles supporters, tous abonnés  et réunis par le hasard dans le même escalier, dans la tribune d’en face! Et comme il nous restait encore un peu de souffle, nous avons profité pour entonner une Honhada qui surprit et enchanta les centaines de cyclos de tous pays arrivés là.

 

DSCN3016.JPG

 

Rentrés à notre gîte, l'accueillant « Bed and bike » à Vénasque (merci Olivier, le gérant), nous avons fait la connaissance d’un sportif exceptionnel : Christian, polyhandicapé d’un bras et d’une jambe depuis l’âge de 17 ans, fauché par une voiture alors qu’il faisait du vélo. Il se lance d’impressionnants défis qui forcent l’admiration. L’un de ses derniers en date fut ainsi l’exploit incroyable de monter 5 fois le Ventoux par ses 3 routes, sans s’arrêter… Il était là, avec nous, parlant avec simplicité de son handicap et nous confiant ses projets tous aussi impressionnants. Son seul défaut… qu’on lui pardonne, allez : le rugby le laisse froid !

 

https://www.youtube.com/watch?v=y3-bj0gvDpw

 

https://www.youtube.com/watch?v=fkSt18fmDlE

 

Et puis, il y eut le match. Pas question pour nous de le manquer… Nous avions oublié notre fatigue pour assister ensemble à sa retransmission, confortablement installés. La cuisse et le mollet tout en relâchement, guettant la crampe sournoise qui aurait pu nous surprendre sur le tard.

Pression extrême, cris de déception face aux nombreux loupés palois, on ne vit pas un grand match. Trop tendu.

Et  il y eut Hammadache et Tutaïa qui crevèrent l’écran pour nous libérer....

Belles satisfactions alors d’avoir empoché cette victoire avec ce qu’on appelle, avec parfois quelque mépris, « le banc ». Simon Mannix avait-il pris un risque ? Les joueurs couchés sur la feuille de match pour remplacer quelques « grosses pointures » mises au repos ont superbement « tenu la baraque ». Preuve qu’on peut gagner à l‘extérieur avec n’importe quels joueurs… De quoi contrecarrer ceux qui minimisaient les victoires sur Lyon et Castres, « soi-disant » venus sans leurs meilleurs joueurs : à la Section, on gagne même avec les « Mauvais » !

Rassurés aussi après la prestation défensive de fin de match. Et si on avait envie de mettre Conrad Smith au placard prématurément, faudra attendre. Même Midi Olympique lui trouve encore quelque vertu exemplaire en le mettant dans l’équipe de la semaine avec un Pierrick Gunther meilleur qu’à Toulon.

Les 5 compères qui avaient déployé le drapeau vert et blanc au sommet du Ventoux auraient-ils assez d’ongles à se ronger pour finir le match ? Y avait de la crispation ! Mais le bateau ne coula point. Et on leva les bras bien haut dans le ciel provençal, à grandes tapes dans le dos et applaudissements. Comme au Hameau

Et moi, je me demandais si, finalement, nous n’avions pas chanté tellement bien, là-haut, au-dessus de la caillasse ventée, que les joueurs n’avaient pas fini par nous entendre dans le bus.

Oui, une bien belle journée à la gloire de l’effort physique !

 

PS : Si vous entendez chanter la Honhada du côté de Bédoin, ne soyez pas surpris : tout le Vaucluse la sait !

PS 2 :On a aussi retrouvé le vélo de Bernard Pontneau au pied du Ventoux

 

DSCN3020.JPG

 



26/09/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres